• Chroniques de la révolution égyptienne

Les cinquante chroniques réunies dans ce livre sont des instantanés de la réalité, elles s'emparent d'une anecdote ou d'un fait divers, développent une argumentation et finissent toujours par conclure : "La démocratie est la solution". Elles constituent un document exceptionnel sur l'état de l'Egypte d'avant la révolution, et sur les tensions, contradictions et difficultés qui subsistent aujourd'hui encore, plusieurs mois après les événements. Rigoureux dans ses analyses, pédagogue dans ses prises de position et opiniâtre dans son combat pour une vraie démocratie à construire, le plus célèbre des écrivains égyptiens contemporains fustige tour à tour un régime
corrompu, le délitement de la justice, l'indigence des structures hospitalières, la torture et les exactions de la sécurité d'Etat, les manoeuvres visant à une transmission héréditaire du pouvoir, l'inégalité des droits octroyés aux femmes, la haine des différences religieuses, les fausses interprétations de l'islam et, en ce moment même, la persistante présence des hommes de l'ancien régime dans bien des rouages de l'Etat. Comme le rappelle dans sa préface Gilles Gauthier, son traducteur, si les grands romans d'Alaa El Aswany amenaient à comprendre la nécessité d'une révolution pour l'Egypte, ces chroniques montrent toute l'étendue des risques qu'il a pris et
continue de prendre, désignant entre dictature et dérives doctrinales une voie juste et exigeante, à laquelle il se consacre avec une inébranlable détermination.

Nationalité : Égypte
Né(e) à : Le Caire , le 26/05/1957
Biographie :

Alaa al-Aswany est un écrivain égyptien exerçant la profession de dentiste au Caire.

Il est né dans une famille d'intellectuels, son père étant lui-même auteur.

Il a fait ses études secondaires dans un lycée égyptien de langue française et a également étudié la chirurgie dentaire aux États-Unis, à l'Université de l'Illinois à Chicago.

Son roman "L'Immeuble Yacoubian", paru en 2002, est un véritable phénomène d'édition dans le monde arabe et est rapidement traduit dans une vingtaine de langues, en plus de faire l'objet d'adaptations cinématographique et télévisuelle.

Il enchaîne avec le roman "Chicago", paru en 2006, qui dépeint la vie des étudiants arabes aux États-Unis après les événements du 11 septembre 2001. Ce livre connaît également un énorme succès de vente.

En 2011, il prend une part active à la révolution égyptienne de 2011, s'illustrant notamment le 2 mars 2011 dans un débat télévisé contre Ahmed Chafik, le premier ministre par intérim nommé par Hosni Moubarak.

Son roman "Automobile Club d'Égypte" a pour cadre la ville du Caire dans les années 1940. Il est paru en Égypte en 2013.

Dans son roman J’ai couru vers le Nil, interdit en Égypte et dans presque tout le monde arabe, Alaa El Aswany fait revivre les héros et les bourreaux de la révolution de 2011 place Tahrir au Caire.

Cela lui vaut d’être poursuivi par le parquet général militaire égyptien pour « insultes envers le président, les forces armées et les institutions judiciaires égyptiens ».

ÉVALUATION DE LA CONDITION GÉNÉRAL DES LIVRES
Évaluation du livre note de 4/5

Écrire un commentaire

N.B. : Le HTML n'est pas pris en charge!
    Mauvais           Bon

Chroniques de la révolution égyptienne

  • Modèle: 140-1
  • Disponibilité: En stock
  • 22,50$
  • 11,25$

Balises: Chroniques de la révolution égyptienne